Accès direct au contenu

 

Intranet Intranet

Vous êtes ici : Accueil > Famille et école > ASH > À partir du primaire

À partir du primaire

publié le 18 août 2009

À partir du primaire, la scolarisation peut être réalisée selon 3 modalités.

 

Scolarisation individuelle
Elle consiste à scolariser un ou des élèves handicapés dans une classe ordinaire.

À tous les niveaux d'enseignement, la scolarisation individuelle est recherchée prioritairement. Qu'elle soit réalisée à temps plein ou partiel, elle passe par une adaptation des conditions d'accueil dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation (partie intégrante du plan personnalisé de compensation) permettant de prendre en compte les besoins éducatifs particuliers de chaque élève handicapé.
Les élèves peuvent être accompagnés par un auxiliaire de vie scolaire, qui constitue une des mesures de compensation décidées par la commission des droits et de l'autonomie (CDA).
En complément de la scolarité, des prises en charge thérapeutiques ou éducatives peuvent être apportées par des services extérieurs (Sessad, Sefis, SAAAIS, centre hospitalier, CMPP...).

Scolarisation dans un dispositif collectif (CLIS-UPI)
Dans un certain nombre de cas, l'élève handicapé ne peut pas tirer pleinement profit d'une scolarisation complète en classe ordinaire ; les contraintes qui résultent de la situation de handicap peuvent alors trouver des réponses mieux adaptées au sein d'un dispositif collectif de scolarisation. Cette forme de scolarisation consiste à inclure dans une école ou un établissement scolaire ordinaire, une classe qui accueille un nombre limité d'élèves handicapés (en général 12 en CLIS et 10 en UPI).

  • Dans le 1er degré (écoles maternelles, élémentaires ou primaires)

Les classes d'inclusion scolaire (CLIS) accueillent des élèves dont la situation de handicap procède de troubles des fonctions cognitives ou mentales (CLIS 1) ; en font partie les troubles envahissants du développement ainsi que les troubles spécifiques du langage et de la parole.

Les CLIS 2 sont destinées aux élèves en situation de handicap auditif, les CLIS 3 aux élèves en situation de handicap visuel et les CLIS 4scolarisent des élèves en situation de handicap moteur.

  • Dans le secondaire

Le dispositif collectif de scolarisation prend le nom d'unité pédagogique d'intégration (UPI).

En UPI collège, l'enseignant spécialisé dispense à ses élèves un enseignement très adapté à leurs possibilités ; il convient donc d'approfondir et de consolider les apprentissages scolaires mais aussi de développer des apprentissages culturels et sociaux. L'intégration individuelle en classe ordinaire de collège est favorisée chaque fois qu'elle peut être bénéfique.

Progressivement des éléments de découvertes professionnelles sont proposés (pratiques en ateliers, stage d'observation en entreprises).

Dans la plupart des cas, il s'agit bien de préparer les jeunes de l'UPI à accéder, après leur passage au collège, à des dispositifs de formation professionnelle, adaptés aux compétences qu'ils ont pu acquérir ; et permettant le maintien et la consolidation de leur autonomie personnelle et sociale.

L'UPI en lycée professionnel est - pour un certains nombre des chefs d'UPI de collège - un de ces dispositifs adaptés visant à faire acquérir des éléments d'une formation et d'une insertion professionnelle.

 

Scolarisation en établissements spécialisés

Lorsque les 2 formes de scolarisation en milieu ordinaire ne constituent plus un cadre de progrès et de réussite adapté pour l'élève handicapé, le CDAPH propose aux familles la mise en place du projet journalier de scolarisation au sein d'un établissement spécialisé du secteur médico-social :
  • institut médico éducatif (IME),
  • institut thérapeutique, éducatif et pédagogique (ITEP),
  • institut d'éducation motrice (IEM)...

Ces établissements peuvent apporter une réponse globale aux nécessités de prise en compte des conséquences du handicap (scolarisation, soins, actions éducative, internat pour certains établissements).

L'existence des 3 modalités de scolarisation doit permettre de garantir à chaque jeune la continuité d'un parcours de scolarisation et de formation adapté aux conséquences souvent évolutives des situations de handicap.


Diffusé à :
Tous les publics
 

Rédigé par Administrateur académique

mise à jour le 13 décembre 2011

Imprimer la page
Exporter en PDF

Partager 

|
Fil RSS des 10 dernières actualités