Éducation à la sécurité routière

Barre de partage
En savoir plus

Sur le site Eduscol
éducation à la sécurité routière (ESR)

Sur le site gouvernemental consacré à la sécurité routière :

securite-routiere.gouv.fr

L'Éducation à la sécurité routière (ESR)

Le risque routier constitue la première cause de mortalité chez les jeunes de plus de 10 ans. La lutte contre l'insécurité routière, priorité nationale, sollicite tous les services de l'État pour faire progresser la sécurité sur la route. Le ministère de l'Éducation nationale intègre cette exigence dans l'éducation à la sécurité routière en milieu scolaire.

Qu'il soit piéton, cycliste, cyclomotoriste, usager des transports en commun, passager ou conducteur d'une voiture, les jeunes en formation doivent connaître les dangers de la route, acquérir un comportement responsable et se protéger. Ils sont les premières victimes de l'insécurité routière aujourd'hui. Ils sont aussi les conducteurs de demain.

Lien vers l'encart B.O n°40

L'éducation à la sécurité routière de l'école au lycée

Le socle commun de connaissances et de compétences défini par le décret n°2006-830 du 11 juillet 2006 intègre l'acquisition de savoirs et de comportements réfléchis face aux dangers de la route. Ainsi, il est mentionné au point 6 de l'annexe du décret précité que doit être acquise la compétence du domaine social et civique :

"[...] vivre ensemble par l'appropriation progressive des règles de la vie collective, et [...] respecter les règles de sécurité, notamment routières par l'obtention de l'attestation scolaire de sécurité routière (ASSR1-ASSR2)".

L'éducation à la sécurité routière est une des missions fondamentales de l'École. Abordée dès l'école maternelle, elle est prolongée au collège et au lycée, et même dans l'enseignement supérieur.

Les actions et formations sont intégrées dans les projets des établissements scolaires, au sein des cours (pas seulement en éducation civique) et des structures (les Comités d'Éducation à la Santé et à la Citoyenneté [CESC]). La Sécurité Routière n'est pas un enseignement spécifique : elle se situe au carrefour des disciplines et des domaines de formation.

Dans chaque établissement scolaire, des référents sont nommés, ainsi que des correspondants pour les quatre départements. Ils travaillent avec la Préfecture, les services de police et de gendarmerie, les associations et acteurs locaux pour lutter contre l'insécurité routière.

Validation des compétences

Pour que les règles élémentaires de sécurité routière soient connues de tous avant même l'apprentissage de la conduite d'un véhicule à moteur, des formations spécifiques sont mises en place :

  • Une attestation de première education à la route (APER), à l'école pour les élèves du primaire.
  • Les attestations scolaires de sécurité routière (ASSR), pour les élèves des collèges en classe de 5e (ASSR de premier niveau) et de 3e (ASSR de deuxième niveau).
  • L'attestation de sécurité routière (ASR) pour ceux qui n'ont pu passer les ASSR dans le cadre scolaire : jeunes qui ne sont plus scolarisés, étrangers arrivant en France... L'ASR est l'équivalent de l'ASSR de premier et de deuxième niveau.

Depuis le 1er janvier 2004, les jeunes nés après le 31 décembre 1987 doivent obtenir l'ASSR2 ou l'ASR pour pouvoir s'inscrire au permis de conduire

en savoir plus sur eduscol.education.fr

Comprendre, préparer les ASSR

télécharger les épreuves sur eduscol.education.fr

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

CARTOGRAPHIE DES DSDEN DE L'ACADÉMIE

Carte des établissements de France