Lutte contre l'homophobie

Barre de partage

Lutter contre l'homophobie

Qu'est ce que l'homophobie ?

L'homophobie est une discrimination au même titre que le racisme, le sexisme, les discriminations sociales, liées aux handicaps, aux croyances religieuses, etc. Elle se traduit par des réactions, avouées ou non, de rejet, d'exclusion ou de violences (verbales, écrites, physiques, etc.) à l'encontre des personnes homosexuel-le-s ou des personnes supposées l'être.


Rôle du chargé de mission

La mission académique de lutte contre l'homophobie s'articule autour des axes suivants :

Prévention, sensibilisation auprès des personnels des établissements scolaires du second degré.
Soutien, conseil, orientation dans la mise en œuvre d'action de prévention au sein des établissements scolaires du second degré.
Prévention, sensibilisation auprès des élèves et parents d'élèves du second degré au sein de l'académie.
Mobilisation, coordination du réseau partenarial autour de la thématique de lutte contre l'homophobie.
Participation au groupe de pilotage académique de lutte contre les discriminations


Mot du chargé de mission

"Dans le cadre de la lutte contre les discriminations qui incombe à notre institution, le rectorat souhaite sensibiliser et éveiller les consciences concernant un constat devenu aujourd'hui une question sociétale et de santé publique : le lien entre l'homophobie et le risque suicidaire chez les jeunes.

Le passage à l'acte suicidaire est multifactoriel. Cependant, les chiffres sont alarmants puisque les jeunes homosexuels ont 13 fois plus de risque de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels. Se projeter dans une vie différente de la dite "norme" constitue des appréhensions légitimes que nous devons accompagner. La prévention dans le cadre de cette discrimination spécifique doit éviter tout risque de stigmatisation. Cela passe selon moi par une sensibilisation au concept "d'homophobie" à mettre en lien avec une prise de conscience collective, des professionnels et des jeunes en milieu scolaire, des conséquences du phénomène de bouc émissaire. Être bouc émissaire, victime de harcèlement au quotidien, peut amener à des conduites à risques qu'il nous faut prévenir. Dans le cadre de ma mission, je me tiens à disposition des établissements (collèges et lycées) de l'académie afin de répondre aux questionnements des professionnels, les sensibiliser sur cette thématique, les accompagner dans la mise en oeuvre d'actions de prévention auprès des élèves ou les orienter vers des partenaires institutionnels extérieurs spécialisés.

Exemples de manifestations homophobes

La dégradation de biens
"Une nuit, la porte de la maison de Yann est endommagée à coups de hache, et les murs de son garage ont été recouverts de tags homophobes"

L'insulte
"Mon amie et moi avons été insultées par un groupe de jeunes en plein centre de Paris. Nous nous sommes senties humiliées"

Le refus de service
"Malgré notre bonne situation, le propriétaire a refusé de nous louer l'appartement, l'employé de l'agence ne nous a pas caché que le motif du refus de location était notre homosexualité"

Le harcèlement
"Je rencontre des problèmes dans mon travail : refus de promotion, graffitis sur la fenêtre (inscriptions homophobes et croix gammée), dégradation de mon placard, menaces de mort. Mon chef de service est au courant mais reste inactif"

"L'agression physique"
"Cinq jeunes d'une vingtaine d'années sortent de la voiture, insultent Franck et le rouent de coups de poings et de pieds jusqu'à ce qu'il perde connaissance"

(Témoignages reçus sur la ligne d'écoute nationale SOS Homophobie)


La loi française punit sévèrement les agressions et insultes de nature homophobe. Une insulte, qui peut vous sembler banale, peut aussi blesser profondément le jeune qui se sent concerné. Cela peut amener à des comportements à risques (addictions, passages à l'acte suicidaire) et à un décrochage scolaire. Même si notre société accepte aujourd'hui mieux l'homosexualité, beaucoup la taisent, considérant le silence comme un moyen de se protéger. Or, on ne peut être libre en étant dans l'obligation de se taire et de se cacher.


Ressources :

Eduscol
Défenseur des droits
Ligue française pour la santé mentale
Bibliographie [PDF - 42 Ko]

Barre de partage
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

ACCÉDER AUX PAGES DES DSDEN DE L'ACADÉMIE

Carte des établissements de France